facebook

En vedette


Partenaires


Note

  • ACDG n’est pas propriétaire des droits relatifs à la publication des images. Le site essaie autant que faire se peut de donner des informations relatives à leur origine. Si vous détenez les droits de l’une des images publiées et souhaitez l'en voir disparaître, merci de bien vouloir nous contacter, elles seront retirées immédiatement.
    Les propriétaires du site ne sauraient garantir le sérieux et la fiabilité de son contenu. ACDG est une plate-forme de divertissement, les informations qui y sont relatées peuvent contenir des erreurs et inexactitudes.
    ACDG n’a pas le contrôle du contenu des sites vers lesquels il propose un lien. Il ne saurait donc en être tenu responsable.



De jeunes artistes du cirque se dénudent dans "Luminescence"

Luminescence-30

Fasciné par la beauté du corps en mouvement, Bertil Nilsson est un photographe suédois qui travaille essentiellement avec des danseurs et des artistes du cirque. Au printemps dernier, il présentait à Londres une exposition intitulée Luminescence où il expérimentait la projection de faisceaux laser sur quatre jeunes talents du cirque britannique en tenue d'Adam.

Longue de plus de dix minutes, cette vidéo est l'occasion d'admirer - au ralenti et en HD - les courbes de ces apollons d'une beauté rare, façonnés par les arts du cirque. "J'ai voulu expérimenter l'usage de lasers et d'autres formes de lumières géométriques pour contraster avec la nature organique du corps et en réponse à l'architecture de la galerie où l'on exposait" précise l'artiste Bertil Nilsson sur son site internet. Le résultat sur les corps de Aislinn Mulligan, Beren D'amico, Helena Reynolds et Charlie Wheeller (connu Outre-Manche pour avoir participé en 2011 à la deuxième saison du programme "So You Think You Can Dance") est empli de grâce et de poésie - plus d'images dans la suite du post.

Luminescence-31

Coquin-suite-post

Lire la suite de l'article »

Les nus masculins de 1870 à 2013 au Bonheur du Jour

Nus-masculins-01

Du 25 septembre au 30 novembre, Nicole Canet exposera dans sa galerie Au Bonheur du Jour une sélection de 200 oeuvres sur la représentation artistique du corps masculin de 1870 à nos jours. Photographies, peintures et dessins, elles décrivent les différentes époques : de l'académisme (ci-dessus à gauche), modèles pour peintres (en bas à gauche) et sculpteurs, à l'iconographie contemporaine, en passant par les nus sophistiqués des années 30, l'athlétisme des années 40-50 servant encore de prétexte au dévoilement du corps, la lutte gréco-romaine et les nus exotiques.

Nus-masculins-02

Quelques photographes dont les oeuvres seront présentées : Marconi, Igout, Gloeden, von Plüschow (auteur du Garçon au LIerre ci-dessus et de Nus dans la Nature ci-dessous à droite en 1895), Galdi, Riebicke, Lionel Wendt, Earl Forbes, Konrad Helbig et plus près de nous, Joseph Caprio, Jean-Daniel Cadinot, Yves Paradis, Biron ou Raymond Voinquel. Un lien s'établira entre les dessins, peintures et les photographies. Une exposition à la gloire des hommes, joyeusement gay, rétro et vintage !

Nus-masculins-03

Galerie Au Bonheur du Jour, 11 rue Chabanais, 75002 Paris - 01 42 96 58 64

Coquin-suite-post

Lire la suite de l'article »

The Humping Pact, le projet fou de Diego Agullo et Dmitry Paranyushkin

Humping-pact-04

Diego Agullo et Dmitry Paranyushkin sont deux artistes berlinois un peu barrés qui ont lancé un projet fou : The Humping Pact, une série (en cours) de vidéos où ils mettent leurs corps en relation avec un lieu, dans le but de relâcher l'excès de désir et de tension inhérent à l'endroit. Usines désaffectées, quartiers abandonnés, monuments dont l'histoire a pu connaître des heures sombres : les lieux, "pervers ou dysfonctionnels" en eux-mêmes, ne sont pas choisis au hasard, et notre duo au coup de rein frénétique entend redonner une autre forme de vie à ces endroits grâce à "l'énergie convulsive qui circule dans le corps humain".

Seuls ou accompagnés de quelques autres baiseurs de nature, Dmitriego Paragullo (la fusion à la Bradgelina de Diego Agullo et Dmitry Paranyushkin) réalisent donc des vidéos aux quatre coins de l'Europe (pour le moment), mais aussi des performances live dans le cadre de festivals culturels, et font l'objet d'expositions. Par ce biais si particulier, ils souhaitent "célébrer le corps humain habité par le désir d'inspirer la création". Vous pouvez les soutenir et les encourager à poursuivre leur démarche en achetant des photos extraites de leurs lancinants tableaux.

Humping-pact-30

Pour en (sa)voir plus, rendez-vous sur le site officiel du Humping Pact.

Coquin-suite-post

Lire la suite de l'article »

Les Super-Héros tombent le costume à Lille

Maxime-dufour-20

Ancien professionnel de la communication et de la culture, Maxime Dufour s'est lancé dans la photographie. Considérant le nu comme "la façon la plus radicale d'interroger la conscience formatée de notre existence", il présente, du 12 septembre au 13 octobre au New Square Gallery de Lille, une exposition qui s'intitule "Eidôlon, l'honneur perdu des super-héros" où des modèles posent dans le plus simple appareil devant les logos des plus grandes multinationales.

Maxime-dufour-21

Nous sommes le 12 septembre 2063. Devenus des lobbyistes afférés de grandes multinationales, les Super-Héros se rendent compte de la méprise abyssale de leurs engagements, des méfaits de leurs employeurs et décident de raccrocher leurs costumes au vestiaire. Ils errent, hagards, dans les sous-sols de leurs bases secrètes en songeant à leurs erreurs passées. Mais l’histoire se termine bien. Nos Super-Héros finissent par « penser différent » et se rendent compte de leurs bévues. C’est donc dans un état de lucidité profonde que, nus comme la nature les a créés, ils repartent sur les traces de leurs valeurs, celles de la Liberté et de la Fraternité.

Maxime-dufour-22

Le vernissage de cette exposition militante qui interroge sur "les conséquences désastreuses de nos actes consuméristes, l'utopie de notre libre arbitre et l'incohérence de nos acquis judéo-chrétiens" se déroule ce soir (jeudi 12 septembre) entre 18h et 21h au 40, rue de Voltaire à Lille.

Coquin-suite-post

Lire la suite de l'article »

Les nus asiatiques de Biron à l'honneur

Biron-nus-asiatiques-10

L'exposition Asian Male Nudes, à la galerie Au Bonheur du Jour à Paris, célèbre la beauté asiatique. On y découvre le travail du photographe BIRON, sur 18 modèles qui se déshabillent pour le plaisir des yeux. Rencontre avec Nicole Canet, la galeriste.

Partenariat-tetu-02

Pourquoi une exposition sur le nu spécifiquement asiatique ?
Je suis depuis longtemps le travail de BIRON et je me suis rendu compte que ces nus asiatiques n'avaient jamais été montrés, je n'en avais d'ailleurs jamais eu ici. C'est un thème très rare, notamment dans les photos anciennes où l'on en trouve très peu. Et pourtant, il y a tout un public attiré par ces masculinités particulières, tout comme il y a des collectionneurs de nus maghrébins ou africains. Beaucoup d'hommes aiment les beautés asiatiques. Il y a dans cette figure une sorte de pudeur qui révèle un charme sans vulgarité. Ce n'est jamais pornographique, même si ce sont des hommes entièrement nus. J'ai beaucoup aimé ce travail, et c'est totalement inédit au Bonheur du Jour.

Biron-nus-asiatiques-20

Pouvez-vous nous décrire le travail de BIRON ?
Ce que cherche BIRON, c'est montrer ces hommes tels qu'ils sont, sans forcément les magnifier comme peuvent le faire d'autres photographes. Lui cherche le vrai garçon, c'est sa personnalité qu'il veut capter. Ce ne sont d'ailleurs pas tous des modèles professionnels, il y a des amateurs. Souvent des Asiatiques en voyage ou résidant à San Francisco. Le crédo de BIRON, c'est le multiculturalisme. Il photographie très peu d'Américains et s'intéresse davantage aux minorités culturelles. Il continue d'ailleurs toujours à shooter à San Francisco où il habite encore.

Vous nous présentez quelques clichés ?
Voyez celle-ci par exemple (photo ci-dessous). Elle exprime tout à fait ce que je vous disais sur l'intention de BIRON de capter la personnalité du modèle, avec ce regard très expressif. Et l'on y retrouve la pureté, le charme et la pudeur de la figure asiatique. Avec cette fourrure qui donne une teinte de couleur et une jolie texture, j'aime beaucoup.

Biron-nus-asiatiques-01

Lire la suite de l'interview de Nicole Canet par Têtu dans la seconde partie du post.

Coquin-suite-post

Lire la suite de l'article »

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...